Bonjour,

Aujourd'hui,  c' était ma dernière matinée de prédication sur Maurice.

IMG_20180815_WA0004

 

Nous sommes tous fiers d'avoir atteint notre objectif. Même les enfants

IMG_20180815_WA0006

Nous sommes mercredi 15 août et c'est la fête " chrétienne  " de Marie. C'est donc un jour férié et nous voyons beaucoup de monde s' arrêter devant les petits sanctuaires et les petits temples dédiés à  Marie. Au magasin,  il y a même  tout un rayon consacré aux gâteaux ( genre gateau d' anniversaire blanc et bleu) de Marie.

Avec Laetitia,  nous partons dès 8h30 vers la zone qui lui est attribuée. Comme il pleut nous décidons d' en faire le tour et de dessiner un  territoire. Ici pas de nom de rues, pas de numéro. Et jusqu'à présent pas de territoire non plus. Nous nous rendons compte que les compétences de Laetitia qui a une formation DDE  seront bien utiles ici.

Jusqu' à présent nous ne faisions que suivre les instructions des responsables, et on nous donnait les pâtés à travailler au compte goutte.  Ce qui nous a surpris c'est que la portion attribuée terminée tout le monde s'évaporé dans la nature. Chacun saute qui dans un bus, qui dans un taxi, et tu te retrouves seule à te débrouiller pour retrouver ta tribu....imagine le truc: pas de notes, pas de territoire , pas de debrief de fin de prédication. ....

À d'autres moments nous avons passé plus de temps à attendre qu' à prêcher et nous avons dû travailler sur nous même pour en faire une bonne occasion de mieux connaître nos frères et soeurs, et de s'encourager.

Malgré tout cela,  la frustration ( parfois accompagnée de larmes )du peu de travail accompli était très forte  ....et rentrés à  la maison le soir cela donnait lieu à des discussions enflammées et à  l'echaffaudage de solutions variées. Mais avec un peu plus de recul sur l' activité ici, nous reconnaissons que  le travail est difficile car nombreux sont ceux qui savent à peine lire, écrire encore moins, alors interpréter un plan....d' autant qu' ils sont pour ainsi dire inexistants.

Autre chose: avant notre départ, le surveillant sur place nous avait encouragé à ne pas perdre nos bonnes habitudes. Nous nous sommes donc efforcés de prendre fidèlement les notes de maison en maison....pas évident. 

 

20180823_141906

Cela a donné lieu à des situations cocasses: tu baisses la tête sur ton carnet essayant tant bien que mal de représenter des repères pour pouvoir revenir voir les gens.....et quand tu la relèves,  ton compagnon a disparu.!!!!

Tu lui cours après,  il est en train de frapper au portail quelques maisons plus loin, tu lui demandes s' il a vu quelqu' un entre temps....non...tu retournes en arrière pour faire tes petits dessins et lui repart de son côté ! !!

Et voilà !  Alors évidemment tu lui expliques d'attendre mais....parfois il a du mal à comprendre. Une matinée j'ai passé tout mon temps à dessiner,  poussée par le responsable  local qui voulait que je prenne les absents. Quelques  jours plus tard, lors d' un repas , on reparle de la prise de note. Il dit: "ah oui c'est très important ça , continuez , continuez. ..."

- tu arrives à  prendre des notes toi?

- ah oui, oui ( avec un sourire malicieux )

-( me tournant vers une soeur)il prend de bonnes notes?

-(la soeur qui a été son étudiante ) jamais vu faire ça ....

- .....

😂😂😂😂😂😂

Voilà,  il vaut mieux en rire.

Mis à part ça,  nous avons eu de vrais moments de joie. Des moments où les gens te regardent avec les yeux écarquillés quand ils découvrent une vérité biblique. C' est  ce genre de réaction que nous avons pu observé ce matin quand ils ont vu dans la bible que Marie avait eu d'autres enfants après Jésus .

Allez assez discuté, 

Voilà en vrac quelques photos de nos meilleurs moments:

20180804_091737

20180815_093928

 

Laetitia en train de tracer son territoire 

20180814_085934

 

Ça y est Tom se lance et ose aborder un groupe d' hommes . Ici il leur montre le trailer de Jonas. Son enceinte produisait un fameux son dans la rue.

IMG_20180814_143846

 

Estelle et moi avec La femme de ménage de la maison. L' étude face à la mer , c'est pas la classe ça ?     

IMG_20180813_164747_1

 

20180804_092051

 

Les enfants adorent les vidéos de Caleb et Sofia 

20180803_081426

 

20180809_132412

 

Beaucoup de rdv sont organisés en plein air.

20180809_125536

Pause du midi. Quand le chat n'est pas là les souris dansent avec le club du 3ème âge. 

20180813_145822

 

Ma préférée. ..ah non pardon,  c'est la suivante:

 

IMG_20180814_111625

 

 

Mais pour tous ceux qui penseraient à la suite de ce post que c'est trop cool et trop facile, la predic c'est aussi ça :

Studio_20180816_063736

Studio_20180816_063715

Studio_20180816_063751

Studio_20180816_063656

Studio_20180823_150854

C'est aussi, rencontrer un monsieur revenir le voir plusieurs fois, lui proposer l'étude, qu' il accepte, et le jour dit il est absent il a dû se rendre à l' hôpital pour un contrôle.  Alors tu  appelles le soir pour savoir comment il va, une personne te répond en créole. Tu ne comprends pas alors tu te répètes en boucle sa phrase, limor sé ti soné alé alé. Puis tu parviens à détacher les mots: " li mor se ti so  er" traduction: " il est mort, c'était son heure ".

Un vrai traumatisme!!!!

Le lendemain toute contente je fais quelques portes avec le surveillant,  une femme nous fait de grands gestes au loin, elle nous fait non et puis résignée,  elle nous fait signe de nous approcher, non elle n'habite pas ici, c'est son frère,  venez, venez....elle nous fait entrer dans une pièce où  sont réunies plusieurs femmes autour du lit d'un homme squelettique qui respire avec difficultés.  Il est mourrant, à  l'agonie.....et là tu ranges ton invitation. Tu sais pas quoi dire, tu ouvrés tes yeux et tes oreilles prête à prendre une grande leçon d'humanité mais ton surveillant est lui aussi dépassé et après quelques mots conclue par un troublant: "ah! Vremem,  ou bizin pran kouraz". Ya des fois des jours sans. Et du coup, on m'à trouvé un nouveau surnom accompagné d'un slogan: La grande Faucheuse . Où flo flo passe la vie trépasse. 

Le surlendemain, j'invite sans le savoir une soeur âgée qui nous ouvre sa porte( Maya était avec moi) après s' être levée péniblement. Elle se rassoit et là elle te montre ses jambes pleines de plaies purulentes. Des espèces de trous dans sa peau. Tu essaie de l' encourager, elle te dit: " mo ser, mo ser".  Tu comprends qu' elle t'appelle ma soeur, alors qu' en fait elle s' échine à te faire comprendre qu' elle est elle-même soeur.....tu comprends tant bien que mal qu' elle à  l' impression d' avoir été mise en prison et qu' on aurait jeté la clef. Tu ressors complètement abattue et tu continues ta campagne d'invitation.  Quelques dizaines de minutes plus tard on t'apprend qu' en fait c'est une soeur de la congrégation. 

Ah oui, et une dernière photo pour la route:

20180810_083903

J'ai eu de la chance, Celui ci était facile à photographier. ..d' habitude ils courent trop vite....

Voilà un petit post pas très drôle. ....MAIS INTÉRESSANT .

NON EN FAIT C'EST TROP BIEN ....FAUT VENIIIIIIIIIIIIR. 

allez bisous.